Accidents et incidents en plongée souterraine au Royaume-Uni

mis à jour le 24 février 2005

Avec l'aide de David Brock, Maxime de Gianpietro, Jason Mallinson, Rick Stanton et les documents de Martyn Farr.
D'après R.A.Churcher, O.C.Lloyd : 1980 " British cave-diving accidents. " Proc. Univ. Bristol spelaeol. Soc., 15 (3), p.161-182.


04/1949 - Wookey Hole (Memdip-Royaume Uni) : un plongeur expérimenté mais non habitué au milieu souterrain décède par " anoxie accidentellement prolongée ", lors du retour, dans un siphon connu. Il utilisait un appareil respiratoire à circuit fermé dont la bouteille d'O2 s'est vidée (peut-être à cause d'un manomètre défectueux).
Il se pourrait que le plongeur ait laissé échapper le fil d'Ariane lorsque sa réserve d'O2 s'est amenuisée. Il aurait essayé de trouver et d'ouvrir sa bouteille de sécurité, qui n'était pas installée dans l'appareil respiratoire mais accrochée par une longe. Elle fut retrouvée un mois plus tard, pleine. Le plongeur l'aurait décrochée et laissée tomber. Dans l'eau très troublée, il était impossible de la retrouver.
Ce plongeur utilisait des palmes (alors que d'autres plongeaient en " pieds lourds "), il est probable qu'il ait perdu le sens de l'orientation avant de retrouver le fil d'Ariane, mais il était trop tard (bouteille vidée) pour regagner la sortie.
Cet accident a eu pour conséquence l'élaboration de directives spécifiques à l'usage des bouteilles de sécurité par le Cave Diving Group.

1955 - Wookey Hole (Mendip-UK) : Un plongeur souterrain expérimenté plonge avec un circuit ouvert, une technologie nouvelle pour l'époque et le pays. Il perd le fil-guide et découvre par hasard une cloche d'air jusqu'alors inconnue (Wookey 13). Sachant qu'il y a peu de chances qu'il soit secouru, il attend trois heures que l'eau s'éclaircisse puis replonge pour chercher le fil. Il le retrouve et sort indemne.

1962 - Minneries Pool (Mendip-UK) : Un plongeur souterrain confirmé décède par anoxie lors d'une plongée d'entrainement en surface libre. Il essayait un appareil à circuit fermé expérimental. Une erreur de manipulation lors du branchement de détendeur a conduit à l'épuisement de la réserve d'O2. Il n'était pas relié à la surface.
Cet accident a eu pour conséquence l'accélération de la transition du circuit fermé au circuit ouvert dans le milieu de la plongée souterraine d'Outre-Manche.

1963 - Ecton Mine (Derbyshire- Royaume-Uni) : Un plongeur non formé aux techniques de plongée souterraine décède, sa bouteille est vide.

03/1964 - Landcaster Hole (Cumbria/Pennines-Royaume-Uni) : Durant l'exploration d'un siphon vierge, le plongeur perd l'embout bucal de son détendeur " Royal Mistral " dans une étroiture et décède. Cet accident a entrainé l'abandon de ce type de détendeur en plongée souterraine Outre-Manche.

1965 - Carlswark Cavern (Derbyshire-Royaume-Uni) : Un jeune de 18 ans plonge en apnée un siphon de 25m et se réfugie dans une cloche. Il est retrouvé après 24 heures de recherche par des plongeurs, puis un pompage abaisse le niveau et permet à la victime de sortir par ses propres moyens.

1965 - Stone lane slocker (Somerset) : en plongeant plusieurs siphons étroits, le plongeur heurte à plusieurs reprise sa robinetterie. Le joint est endommagé et le robinet fuit violemment. Le plongeur rejoint rapidement la sortie.
Durant les années 70, trois autres cas (au moins) similaires seront signalés au Royaume-Uni.

1965 - Dan yr Ogof : en traversant un lac à la nage sur le chemin du retour, chargé avec les deux mains prises, un plongeur perd pied et ne parvient pas à maintenir sa tête hors de l'eau. Il est tiré d'affaire par un coéquipier.

1967 - Carlswark Cavern (Derbyshire-UK) : Un jeune en recherche d'émotions fortes décède en tentant de franchir des siphons en apnée.

1968 - White lady cave (Ystradfellte) : en franchissant un siphon étroit et argileux, le détendeur entre en débit constant. Le plongeur sort en gérant manuellement l'ouverture de la bouteille. Le plongeur avait donné un signal de secours sur la corde-guide, mais le plongeur d'assistance avait été incapable de franchir l'étroiture d'entrée.

1970 - Keld Head (Yorkshire- Royaume-Uni) : un plongeur inexpérimenté ayant acheté son matériel le matin même décède dans cette résurgence complexe. Il aurait perdu le sens de l'orientation et se serait dirigé vers l'amont en s'éloignant de la sortie. Il n'avait pas de réserve d'air de sécurité. Son corps sera retrouvé cinq ans plus tard.

1970 - Wookey Hole : Le second étage du détendeur se bloque complètement lors d'une plongée. L'incident serait du à un manque d'entretien et à un important usage dans l'eau chlorée des piscines.

1970 - Ogof Afon Hepste : dans le S.3, le flexible du manomètre fuit violemment. Le plongeur, éloigné de la sortie, rentre en ouvrant la bouteille à la demande, à chaque inspiration.

1970 - Wookey Hole : Pour atteindre la cloche Wookey 20, un puits noyé de 12m termine le siphon. Plusieurs cas d'essoufflement durant la remontée ou de " chute libre " durant la descente ont été relatés. Le surlestage en est la cause.

1971 - Port y ogof : un plongeur mer peu expérimenté en plongée souterraine, équipé d'un scaphandre mono-bouteille se noie en allant chercher le dévidoir laissé dans le siphon. Il a suivi le fil d'Ariane fixe en place dans la mauvaise direction et n'a pas rebroussé chemin alors qu'il l'aurait fallu, épuisant ainsi son air pour vouloir ramener "a tout prix" le dévidoir. Le
drame ne serait certainement pas déroulé si un scaphandre bi-bouteille avait été emporté, car ce joli siphon peu profond peut aisément être parcouru aller-retour dans toute son étendue avec bi de 7l en entamant à peine ses deuxièmes tiers.

1971 - Little Neath River cave : un plongeur retrouve ses seconds étages de détendeurs remplis de graviers après avoir franchi quelques petits siphons étroits.

1971 - Ogof afon Hepste : un plongeur confirmé entraine d'autres moins expérimentés dans le S.2. les débutants émergent en premier et tirent sur le fil pour le signaler au leader. Le fil se rompt suite à ces tractions. Le plongeur confirmé devra reéquiper la galerie pour rejoindre ses collègues.

1971 - Ogof Tarddiant Hepste : lors d'une plongée en binome dans un siphon très mal équipé, un plongeur s'emmèle dans le fil et accroche son sac. Pendant qu'il se libère, le second plongeur tend le fil en l'éloignant de son collègue. Le premier plongeur tourne dans l'eau troublée à la recherche du fil et trouve par hasard une cloche d'air où il attend. Son coéquipier, à sa recherche, passe à proximité de la cloche et se fait attraper par la palme par son binome égaré.

1972 - Ogof Fach (Penderyn) : dans le troisième siphon, argileux et sableux, le premier étage du détendeur est bloqué en débit. Le plongeur retourne en gérant manuellement l'ouverture de la bouteille.

1972 - Dub cote cave (Horton-in-Ribblesdale) : la sortie du S.3 (200m) s'effectue le long d'une talus de sable noir affecté d'un coude prononcé. De retour, avec une visibilité nulle, plusieurs plongeurs ont eu du mal à trouver le passage le plus confortable, voire du désobstruer dans le sable pour pouvoir passer.

1973 - Porth yr Ogof : deux plongeurs sont bloqués dans une cloche de retour d'une plongée. Le fil s'est rompu et a été emporté par le courant. Un troisième plongeur, en assistance au bord du siphon reéquipe un fil-guide jusqu'à eux.

1973 - Wookey hole : lors d'une plongée après un repas modérément arrosé au Brandy, un plongeur vomit dans le S.9. Il gère l'incident en jonglant avec son détendeur entre les vomissements.
Deux autres cas ont été signalés dans la même cavité, où les plongeurs, ayant abusé de la dive bouteille avant la plongée, ont souffert de vertiges et de malaises.

1974 - Stonelands cave (Littondale) : après avoir entretenu son robinet avec du pétrole au lieu de silicone, un plongeur doit faire face à un débit.

05/1974 - Agen Allwedd (South Wales-Royaume-Uni) : Un plongeur souterrain expérimenté décède dans le quatrième siphon de retour d'une plongée d'exploration. Il souffrait de problèmes de sinus et sa flottabilité était positive. Il semble qu'il ait dépassé sa limite de consommation en air lors de l'exploration puis qu'il ait coupé le fil d'ariane en s'emmêlant. Son corps ne sera retrouvé que douze ans plus tard à 220m de l'entrée, dans le S.4.

1974 - Merlins Cave (Derbyshire-Royaume-Uni) : Incident par manque d'air.

1974 - Carlswark Cavern (Derbyshire- Royaume-Uni) : Un plongeur souterrain débutant décède par manque d'air lors du retour, dans une étroiture argileuse.

1975 - Wookey Hole : en tentant de jonctionner deux plans d'eau, un plongeur raccorde son fil à un autre en pensant avoir relié les deux siphons. En cherchant le chemin du retour, il retombe à deux reprises sur son nud de jonction. En fait, le plongeur avait décrit une large boucle dans le même siphon et il tournait en rond. Il réalise son erreur et regagne la sortie de justesse, à court d'air.

1975 - Little Neath River cave : lors d'une plongée d'exploration dans le S.8, un plongeur prend conscience qu'il s'est aventuré trop profond pour la marge d'air dont il dispose. Il revient jusq'au S.7 d'où il sort en partageant l'air de ses coéquipiers.

05/1976 - Langstroth Pot (Yorkshire--Royaume-Uni) : lors d'une traversée avec passage en apnée de trois courts siphons successifs, trois spéléologues décèdent du fait de la présence d'air vicié entre les deux premiers siphons. Trois autres spéléos sont rescapés.

1976 - Popple Hole (Dentdale) : en essayant de franchir une partie étroite avec ses bouteilles à la main, le plongeur dévisse le flexible au niveau du premier étage (plusieurs rotations de la bouteille). Pour gérer le débit continu, il ferme le robinet de la bouteille et l'ouvre à la demande, à chaque inspiration.

1976 - Agen Allwedd (Llangattock) : un plongeur en cours d'exploration déroule tout le fil que contient son dévidoir. N'ayant pas amarré l'extrémité du fil au dévidoir, il continue de progresser sans fil-guide. Heureusement, la visibilité restée bonne lui permettra de retrouver l'extrémité du fil.

1977 - Ilam Risings (Derbyshire-Royaume-Uni) : Un plongeur souterrain débutant décède lors d'une exploration dans un siphon. Il perd le fil dans l'eau trouble, s'égare et épuise sa réserve d'air.

1977 - Wookey Hole : le plongeur a des problèmes avec ses robinetteries, qui occasionnent des débits.

1977 - Little Neath River cave : de retour du S.6, deux plongeurs ne retrouvent plus le fil au départ du S.2. Ils doivent dérouler un nouveau fil pour rejoindre le précédent dans le siphon.

1977 - Wookey Hole : un plongeur s'égare du fait de nombreux conduits noyés en suivant un autre fil que celui qui rejoint la sortie. Il émerge dans la cloche n°20 où il sera retrouvé par des sauveteurs.

05/02/1978 - Keld Head (Yorkshire-Royaume-Uni) : de retour d'une exploration dans ce siphon long et trouble, un plongeur allemand se trouve coincé par une section piège dans laquelle le fil s'est engagé suite à une rupture d'amarrage, à 950m de l'entrée. L'étroiture encombrée de sable mesure 25 cm de haut et il est équipé d'un 2 x 20l dorsal. Il devra son salut à un coéquipier anglais, qui l'attendra derrière le passage et le guidera par serrements de main jusqu'à la section franchissable, dans laquelle il réinstallera le fil d'Ariane.

1978 - Wookey Hole : un flexible de deuxième étage éclate à proximité du premier étage. Il n'est qu'à quelques mètres de l'entrée, qu'il regagne sur son détendeur de secours.

1978 - Wookey Hole : Un plongeur s'égare après avoir suivi un mauvais fil. Il réalise son erreur et regagne la sortie.

1979 - Wookey Hole : pour avoir oublié de remonter un circlips, un plongeur perd une partie de son second étage de détendeur. Il sort sur sa seconde bouteille.

1979 - Keld Head (Kingsdale) : En inflatant son vêtement pour compenser un accroissement de la profondeur à environ 200m de l'entrée, un plongeur bloque le mécanisme en position ouverte. Il se retrouve collé au plafond. Après avoir débranché l'inflateur, il essaie de descendre la tête en premier et out l'air s'accumule dans les jambes. Au prix de contorsions, il parvient à se redresser et à purger le vêtement.

1979 - Sell Gill Holes : un plongeur souffre de vertiges et de perte d'orientation suite à l'intrusion d'eau froide dans une oreille.

16/03/1980 - Bull Pot of the wiches (Cumbria-Royaume-Uni) : Un plongeur souterrain expérimenté perd le fil dans le second siphon. Il décède après avoir épuisé son air à chercher la sortie dans une zone labyrinthique avec une mauvaise visibilité.

23/11/1980 - Keld Head (Yorkshire--Royaume-Uni) : Lors d'une plongée d'entrainement, quatre plongeurs s'engagent dans le siphon. L'un d'eux, plongeur souterrain débutant, s'emmêle dans le fil, à proximité d'une cloche à 100m de l'entrée. Il se libère et émerge, complètement paniqué. Un second plongeur le rejoint, mais il doit s'équilibrer avant d'aider son collègue. Le temps d'ajuster sa flottabilité, le plongeur débutant a replongé vers la sortie. Le second s'engage alors sur le chemin du retour et retrouve le débutant décédé, sur le dos, l'embout laché, à 50m de l'entrée.

1981 - Pollnacrom (Ireland-Royaume-Uni) : Un plongeur souterrain expérimenté décède lors du retour dans un court siphon. Il aurait été victime d'une avarie sur un détendeur (givrage) et aurait été bloqué par un glissement de sable après son passage. Il est retrouvé à 2m de l'entrée du siphon.

07/02/1981 - Wookey Hole (Mendips-Royaume-Uni) : Un plongeur souterrain débutant décède à proximité d'une cloche d'air (Wookey 20). Il aurait perdu son embout buccal.

1982 - Didos Cave (Derbyshire-Royaume-Uni) : Un jeune de 18 ans s'égare lors d'une apnée dans un siphon de trois mètres et se réfugie dans une cloche. Il est retrouvé par les sauveteurs intoxiqué au CO2 et évacué en plongée.

1985 - Hurtle Pot (Yorkshire-Royaume-Uni) : Un plongeur souterrain expérimenté décède lors d'une plongée d'essai de matériel en solo, à proximité de l'entrée.

1985 - Bagshawe Cavern (Derbyshire-Royaume-Uni) : un jeune de 14 ans s'engage en apnée dans un siphon. Son corps sera retrouvé flottant, la lampe encore allumée, 12m plus loin.

1988 - Unnamed Hole (Barbon Dale-Yorkshire - UK) : un jeune de 18 ans sans expérience décède en tentant de forcer en exploration un siphon très étroit sans fil d'Ariane. Son corps est retrouvé à une dizaine de mètres de l'entrée, après assèchement du siphon par pompage, et évacué avec beaucoup de difficultés.

1992 - Joint Hole (Chapel-le-Dale- Yorkshire UK) : Un plongeur décède à la base du puits d'entrée du siphon, à -6 après avoir perdu son embout bucal.

07/1994 - Birkwith Cave (Yorkshire- Pennines/UK) : Lors d'une traversée comprenant quatre petits siphons (2m,3m, 10m et 20m) deux plongeurs avec peu d'expérience s'engagent dans les siphons. Le moins confirmé des deux a des problèmes avec son masque dans le quatrième siphon. Il fait demi-tour et revient à l'entrée pendant que son collègue, plus expérimenté, poursuit. Pour le prévenir, il tire sur le fil d'ariane.
Le second plongeur décède dans le siphon, à trois mètre du fil d'ariane, à mi-distance de la sortie, dans une étroiture, une bouteille vide. Son équipement était ancien, mais en état de marche. Un manomètre était vissé directement sur le premier étage, il ne pouvait pas le lire. Il semblerait qu'il ait paniqué et omis de changer de détendeur pour sa bouteille pleine.

1994 - Hodge Close quarry (Cumbria- Royaume-Uni) : Un plongeur non formé aux techniques de plongée souterraine perd le fil d'Ariane dans de vastes galeries. Il décède, collé au plafond.

15/08/1997 - Hurtle Pot (Yorkshire/UK) : Un plongeur inexpérimenté panique suite à un incident sur une robinetterie et tente de sortir en apnée. Il perd connaissance sous l'eau. Un coéquipier le sort et parvient à le réanimer.

30/12/1998 - Ogof Pont Yr Meirw (South Wales/UK) : Un plongeur confirmé de 45 ans décède dans un étroit siphon argileux au retour d'une exploration en exondé. Il aurait rencontré de sérieux problèmes avec le fil d'ariane (emmêlage ou égarement ?). Il sera retrouvé à quelques mètres de la sortie, les deux bouteilles vides.

1999 - South Wales : Un plongeur décède.

Juillet 2003 - Otter Hole : durant le tournage dun film post-siphon, par une équipe de 9 personnes, une jeune de 22 ans chute et se fracture le bassin. Elle sera évacuée de la cavité en trente et une heure par le spéléo-secours.

13/03/2005 - Low Birkwith Cave (North Yorkshire) : un plongeur souterrain expérimenté de 29 ans s'emmêle dans un vieux fil d'Ariane datant des années 70. Il décède après avoir épuisé tout son air. Il plongeait seul en configuration latérale, dans un siphon réputé difficile (visibilité nulle, pas de circulation d'eau).