Les protections de robinetteries

 

par Nathan BOINET (nathan.boinet@cegetel.net)


Bi 7l, vue avant , par Nathan Boinet


Bi 7l, vue arrière - par Nathan Boinet

Les protections de robinets suivantes ont toutes été réalisées en inox. Les soudures ont été réalisées par un professionnel sous atmosphère protectrice d'argon pour empêcher toute oxydation des soudures au moment de leur réalisation. Enfin, l'état de surface final assez sympa (mat dépoli) a tout simplement été obtenu par sablage des pièces (excepté les filetages, bien entendu).

Vous pouvez me faire part de vos observations par mail. Les plus constructives pourront êtres ajoutés à la fin de cet article pour aider ceux qui voudraient s'inspirer de ces modèles pour leurs propres réalisations.

Pour robinets droits

Ce protège robinet est une variante du modèle « traditionnel » réalisé en inox plat. Deux innovations ont été apportées :

•  L'emploi de tige inox ronde de 8 mm permet de gagner en poids sans perdre en solidité et surtout libère de l'espace pour manipuler le robinet. (d'autres réalisations en inox rond de 8 mm semblent dorénavant témoigner de l'abandon de l'inox plat pour ce genre de réalisation).

•  Des pattes soudées sur le collier permettent d'accrocher les sangles de portage.

Avantages :

•  Peut s'adapter sur des bouteilles de n'importe quelle capacité (ici sur des 7 litres).

•  La tige ronde de 8 mm est très résistante et gène très peu pour manipuler les robinets.

•  La protection est moins lourde que les « traditionnelles » en inox plat.

•  Permet de se passer de cerclage à condition d'utiliser des sangles.

Inconvénients :

•  N'empêche pas le fil d'Ariane de se piéger entre les protections. Il faut donc mettre l'habituel élastique de chambre à air pour empêcher son éventuel coincement.

Pour robinets latéraux


Bi 12l, vue avant - par Nathan Boinet

Ce protège robinet est un mixte entre le modèle « traditionnel » et le précédent, avec pour but avoué de pouvoir jumeler les bouteilles facilement.

Avantages :

•  Permet de jumeler le bi sans cerclages (Réduit le matériel à porter en plongée fond de trou, mais nécessite un sanglage en bas du bi). Les sangles de portage sont accrochées au bas de chaque fût sur des colliers 'Serflex'' inox, ce qui permet un portage indépendant de chaque bouteille.

•  Empêche le fil d' Ariane de se piéger entre les robinets.

•  Permet d'accrocher les sangles de portage.

•  Offre un bon accès aux robinets.

Inconvénients :

•  Ne convient que pour des bouteilles d'une capacité donnée (ici des 12 litres).

Recommandations :


Bi 12l, détail fixation - par Nathan Boinet

- Il faut souder les boulons du collier pour éviter de les perdre et surtout cela facilite le serrage de l'écrou.

- Utiliser des écrous inox « Nils stop » pour le serrage du collier et des écrous inox « classique » pour le jumelage du bi. Mettre deux écrous inox (qualité A2) pour assurer le blocage. Le deuxième écrou assure un blocage parfait et protège le pas de vis d'un éventuel choc. En cas de perte d'un écrou au moment d'un jumelage en fond de trou, la plongée n'est pas compromise (on peut également prévoir deux écrous de secours rangés avec les clefs de 13).

- Il faudrait prévoir de rallonger un peu les passants d'accroche des sangles pour éviter un contact trop important des sangles sur le premier étage du détendeur (cependant cela n'a jamais posé de problème jusqu'à maintenant avec des détendeurs Poséidon).

 

 



Bi 7l, vue latérale - par Nathan Boinet


Bi 7l, vue avant gros plan - par Nathan Boinet


Bi 7l, vue de dessus - par Nathan Boinet


Elastique anti-coincement du fil d'ariane - par Nathan Boinet


Bi 12l, vue arrière - par Nathan Boinet


Bi 12l, vue avant gros plan - par Nathan Boinet


Bi 12l, vue latérale - par Nathan Boinet


Bi 12l, vue de dessus - par Nathan Boinet