Grotte de la Mescla (06)

 

par Eric Establie - avril 2006 -

Les uns ripaillent, les autres se concentrent.

 

Fin avril 2006 une équipe interdépartementale a repoussé de quelques mètres le terminus du siphon 3 de la grotte de La Mescla (Malaussène - 06).

Samedi 14/04/06

Philippe et Didou installent une tyrolienne au dessus de la poutre pour faciliter le passage des propulseurs, fixent quelques marches supplémentaires pour y descendre et creuser l'entrée pour ne pas avoir  à se courber avec les charges sur le dos.
TPST: 10 H
Installation terminée par Alexandra, François et Didou le 23/04 par la mise en place du câble et son test.

Mercredi 26/04/06.

L'équipe enfin au complet, les choses sérieuses commencent. Aujourd'hui le plus gros du matériel doit être acheminé sur place et déposé au départ et dans le siphon 2.
Le matériel est transporté au départ du S1, une quinzaines de bouteilles et surtout 3 propulseurs, dont le Gavin, qui est encore plus monstrueux que mon UV 26.

Claude passe toutes les bouteilles à travers le S1 en 2 voyages. Frank et Fred partent déposer une bouteille de sécurité dans le laminoir à 450 m dans le S2. Didou et Claude installent une 10 L d'oxy et un recycleur O2 à -6 et un bloc de mélange 40/20 avant le 1er puits à 250 m.
Tout se passe à peu près comme prévu et c'est fort tard que tout le monde rentre sur Cannes.
TPST: 10 H

Equipement plongeurs:
Frank: ECCR Inspiration (redondance en ouvert).
Fred: double SCR RS3.
Claude et Didou en ouvert.

Vendredi 28/04/06.

Toute l'équipe a rendez-vous à 7H30 au Port de Cannes pour charger le matériel dans les voitures, et une heure plus tard c'est le départ. Arrivée sur place à 9H30.
Le temps de se changer et le portage commence. Une fois le matériel en place, et après une petite pose casse-croûte, l'heure du départ arrive. Fred passe le S1 en premier et nous attend pour nous équiper au départ du S2. A 13H08 nous disparaissons dans le S1.

20 minutes après, harnachés de toutes les bouteilles nécessaires Frank et moi traversons le S2 au propulseur en un peu moins de 50 minutes.

Il nous faudra 1H35 pour passer le matériel nécessaire et me préparer à replonger, temps pendant lequel nous avons analysé la teneur en O2 de la zone exondée avec la sonde connectée au VR3. Le résultat trouvé (17%) n'a qu'une valeur indicative et n'est en aucun cas à prendre pour argent comptant.

15H50 départ au propulseur dans le S3, sur surox 41% (35% VR3). En bas du puit de départ à -15 un bloc obstrue partiellement la galerie et m'oblige à négocier, ça racle mais ça passe et je reprends ma chevauchée dans une galerie de belle dimension mais entièrement recouverte d'argile (sol et parois).

A environ 200 m du départ voulant mettre au clair les fil d'Ariane (1 cassé et 1 retiré par J. Volanthen) je m'emmêle et perd quelques minutes à jouer du sécateur pour me sortir de là.

Je passe mon temps à sortir le fil de l'argile et cherche en vain des points d'attache en hauteur. La galerie oscille sur un peu plus de 250 m entre 24 et 8. Arrivé à -35 (env. 400 m) la pente s'accentue et je laisse mon surox 41% sur un épais tapis d'argile solidement attaché au fil pour ne pas le voir descendre. Passage sur trimix 21/40 (18/42 VR3), la galerie s'incline à 45 %,- 65 terminus Leguen et départ du fil jaune de Rick Stanton .

- 80 aucun point d'attache pour mon dernier relais, je le garderai donc sur moi. Passage sur 11/70 ( 9/72 VR3).

A 102 terminus de Rick, le puit devient vertical. Je profite de l'attache du fil pour laisser là mon propulseur. Je continu la descente sur le fil de J. V. et arrivé au terminus (-119) y attache le mien et me plaçant au centre du puits, continue la descente.

Vers -137 au VR3 (-139 au timer) un bloc coincé en paroi me sert de reposoir et de point de vue. Le puit fait un bon 8 m de diamètre et ses parois sont recouvertes d'argile.

Sous moi le vide aucun signe du fond en vue. En amarrant le fil, mon dévidoir m'échappe et plonge. Cela fait 42 minutes que je suis parti et je me dis qu'il est grand temps d'attaquer le retour. En remontant au 1er  palier à -102 voilà qu'il se met à neiger de bon gros flocons d'argiles décrochés par mes bulles.

Voilà quelque chose d'irréel que de se retrouver dans la neige si loin de la surface....
Le retour se fait au rythme des paliers et des changements de gaz (1minutes tous les 3 m de -102 à -51).

Arrivé vers -28 je vois les lumières de Frank qui tranquillement fait de la topo, il m'aperçoit et viens prendre de mes nouvelles avant de repartir. Il est 17H30 et il me reste encore 2H30 de paliers dont la plupart a plus de 200 m  de l'entrée.
A -15 passage sur surox 74 % (68% VR3). Au bout de 163 minutes j'arrive enfin au palier de -6 dans le puits d'entrée. Et 80 minutes plus tard j'émerge et reste encore une dizaine de minutes sous oxy en surface pendant que Frank commence à transférer le matériel dans le S2.
Après une heure de repos et un petit casse-croûte improvisé nous commençons à nous rééquiper pour le retour.

Surtout que Frank commence à avoir un peu mal au crâne et a perdu l' appétit.

Il est 21H36 quand nous repartons. Et là mauvaise surprise, tous les sédiments soulevés au départ du S3 ont complètement touillé les deux cent premiers mètres du S2 et il est impossible de "scootériser".
Et c' est le fil gentiment caressé de la main que nous progressons jusqu' à ce que la visibilité soit suffisante pour pouvoir lâcher le fil et enclencher les propulseurs.
Vers 22H30 Fred nous retrouve au palier de -12 et me débarrasse des bouteilles inutiles ainsi que du propulseur.
20' plus tard nous sortons du S2 et quelques minutes + tard, refranchissons le S1.
Et là quelle ne fut pas ma surprise de voir le VR3 m'indiquer 10' de palier à -6 dès la mise à l'eau (le pauvre devait y perdre son latin entre les successives, les consécutives...)

Ne voulant pas le contrarier je les fis sans rechigner.
Sortie du S1 à 23H15.

En attendant l'équipe surface a déjà attaqué le portage retour. Après m'être déséquipé, je sors de l'eau, me change et après une bonne soupe chaude (merci Alexe) et un peu de rangement sort de la cavité. L'équipe termina la sortie du matériel à 1H20.

TPST : 16 H00

Equipement plongeurs

Eric: Double SCR EDO04. Déco au VR3 VPM.
Frank: ECCR Inspiration (redondance ouvert). Déco au VR3 Pyle stop.
Fred: Double SCR RS3. Déco au VR3 Pyle stop.
Claude en ouvert.

Tableau des consommations.

 

Bouteilles

P. départ

P. arrivée

Total litres

S2 Aller

 

 

 

 

41%

7 l

300

165

945

Tx 21/37

7 l

330

220

770

O2

4 l

220

200

80

 

 

 

 

 

S3

 

 

 

 

Tx 11/71

10 l

310

280

300

Tx 11/71

10 l

330

170

1600

Tx 21/40

7 l

310

180

910

41%

7 l

310

160

1050

74%

4 l

140

80

240

O2

4 l

200

20

720

O2

4 l

200

200

0

 

 

 

 

 

S2 Retour

 

 

 

 

41%

7 l

165

70

665

Tx 21/37

7 l

220

80

980

74%

4 l

80

45

140

O2

4 l

200

130

280


UN GRAND MERCI A TOUS CEUX QUI ONT RENDU POSSIBLE CETTE EXPLO.

Philippe Assailly, Alexandra et François Beluche, Claude Hurey, Erwann Levray, Frédéric Martin, Sébastien de Poli, Didier Quartiano et Frank Vasseur qui en plus de m'avoir assisté dans le S3 en a topographier un peu plus de 300 m.

Eric Establie pret a faire sa connasse
Erwan Levray
François Beluche, le dandy de la mescla
Frankalindex
Fred Martin le vrai le reel
Sebastien De Poli
Didier Quartiano not didou a nous
alexandra beluche
claude hurey le claudius
Philippe Assailly

Projets à venir

Topographie du siphon 1 et du siphon 2:
Topo dèjà commencée le 07/05/06 par François, Philippe et Didou. Nous allons essayer de faire une séance de topo par mois. Travail qui espérons le nous apportera son lot de surprises !!!

Photos et vidéo:
Nous n'avons remonté aucune image subaquatique des plongées d'explo réalisées fin avril. Donc nous allons organiser rapidement une ou plusieurs séances qui ne seront consacrées qu'à cela....

A suivre.....

 

 


didou receptionne le double edo 04

 


fred se prepare pour aller a la jonction

 


la poutre

 


les scooters monstrueux didou meme pas peur

 


C'est le départ

 


claude passe les bouteilles dans le s1

 

 

 

 


mercredi 26 fred et frank partent pour la reconnaissance


alex et francois en pleine crise de stress


philippe gestion de surface ou corrections en retard

 

courbe s2 aller mescla eric establie

courbe s2 retour mescla eric establie

 

courbe s3 mescla eric establie