Expédition F.F.E.S.S.M.
« Pou Meyssens 88 »

 

par Jean-François Arnefaux

article publié dans « Sifon Ile de France » n°3 novembre 1988, p. 17-18.


Equipe Pou Meyssens 1988, archive JF. Arnefaux


 

Début septembre (du 3 au 11 septembre 1988), une équipe de plongeurs s'intéresse de près au réseau de l'Ouysse souterraine. La FFESSM subventionne le projet. Il ne reste plus qu'à plonger.

Les joyeux membres de cette expédition sont :

Paul Benoit et Hubert Foucart (du S.C.O.F.) ;

Jérôme Dérijard (de Marseille) ;

Jean-François Arnefaux, Philippe Jasion et Denis Parisis (du GSP-CCDF).

L'exploration s'effectuera à partir du regard de Pou Meyssens qui se trouve à 900 mètres en amont de la résurgence de Cabouy, et à environ 10 km en aval du gouffre des Besaces.

La jonction Pou Meyssens Cabouy a déjà été réalisée il y a une dizaine d'années par Claude Touloumdjian, qui a aussi franchi le premier siphon amont de 1250m. La suite du parcours est découverte un an plus tard par le GLPS. A cette occasion, Olivier Isler fera une pointe à plus de 2 400m de l'entrée.

Notre modeste but est de poursuivre l'exploration du GLPS.

Je résume le parcours connu avant le départ :

  • Siphon 1 : 1250m, -24 visibilité médiocre.
  • Lac : 700 mètres.
  • Siphon 2 : 50 mètres.
  • Galerie : 400 mètres, roche coupante.

Pendant une semaine, nous plongeons six, par équipes de deux, pour déposer des bouteilles-relais, déséquiper une partie du siphon et reéquiper le S.1 jusqu'à 900 mètres environ.

En fin de semaine, trois privilégiés (J.-F. Arnefaux, J. Dérijard et H. Foucart), essaieront de refaire le parcours suisse et d'ajouter si possible quelques mètres de plus

Voici un petit résumé de l'exploration.

Vendredi 9 heures du matin, nous nous engouffrons dans le S.1 comme d'habitude mais cette fois-ci avec plein de bouteilles sur le dos, le matériel d'explo et de bivouac et un petit stress à l'intérieur.

Il nous faut une heure et dix minutes pour franchir le S ;1, plus encore trente minutes de paliers avant d'émerger dans le lac. Nous prenons pieds un peu plus loin pour décapeler et allumer les acétos. Maintenant, nous attaquons le palmage dans le lac où les dimensions de la galerie sont impressionnantes.

Le deuxième siphon est franchi rapidement et nous pouvons maintenant progresser en dehors de l'eau. Cent mètres plus loin, nous trouvons un endroit pour installer le bivouac.

4 heures 30 depuis le départ. Nous nous offrons une petite collation et une heure de pause, puis c'est le départ en spéléo. Cinq heures d'explo nous permettront de topographier 707m de galeries, dont 500m environ en première. Nous rentrons au bivouac pour dîner et dormir cinq heures avant de prendre le chemin du retour.

T.P.S.T. : 25 heures.

Légende de la photo « équipe Pou meyssen 1988 : de gauche à droite : Paul Benoit, Hubert Foucart, Jérôme Dérijard, Philippe Jasion, Jean-François Arnefaux, Denis Parisis.

 

 

Paul Benoit et Jérôme Dérijard, Pou Meyssens 1988 - archive JF. Arnefaux