Pestera Vrelo  

 

Dénivelé: - 41
Développement (hors galerie annexe) : 205 m


 
Localisation
Récit

 

 

Situation

L'accès se fait en bateau depuis le refuge de Matka (environ 20 min de navigation, 3 à 4 km), puis, depuis le débarcadère de Matka Vrelo, par un petit sentier en lacets (3 min).
La grotte de Vrelo s'ouvre au pied d'un petit rang de falaise de calcaire massif une quinzaine de mètres au-dessus de la rivière Treska, qui coule dans le canyon Matka.

Historique

Cavité aménagée pour la visite souterraine par la société spéléologique Peoni de Skopje, avec un siphon à 65m. de l'entrée. L'expédition Bulgare de 1995 avait plongé sur 65 m. jusqu'à -23.

L'expédition « Matka 2000 » a poursuivi au-delà de leur terminus, dans une fracture étroite remontée jusqu'à 11.
Un autre lac, à la base des escaliers d'accès, a également été exploré par l'équipe de « Matka 2000 » sur une vingtaine de mètres, arrêt à 11.

Description

  L'entrée se présente sous la forme d'un double porche. Le premier porche est de grande taille (10m de large par 6m de haut). Juste en arrière, un porche de plus petite taille (3m de large par 2m de haut) donne accès à la grotte. On pénètre dans la grotte par une forte pente ébouleuse, de terre et de petits cailloux, sous un plafond bas. Après une dizaine de mètres, on arrive dans une large salle. Le plafond se relève en forme de voûte dissymétrique. La pente du plancher après s'être légèrement atténuée arrive à un premier point bas.

Puis l'on remonte sur une dizaine de mètres. La largeur de la cavité diminue pour former un couloir. En haut se trouve stalactites et stalagmites. La hauteur de plafond reste constante (4 à 5 mètres) mais la voûte est ici symétrique.

Après un petit palier, on redescend sur un lac d'une quarantaine de mètres de long. La grotte devient beaucoup plus large (près de 25m au niveau du talus qui surplombe le lac) et le sol est encombré d'énormes blocs. Le plafond se relève pour atteindre plus de 16 mètres de haut et la voûte redevient assymétrique. Sur la droite, vers le haut, se trouve le départ dune galerie annexe.

Sur la gauche, un ressaut (3m.) donne sur un petit lac, plongé sur une vingtaine de mètres, jusqu'à 11. Le manque de visibilité, du aux ébats des plongeurs, a mis fin à l'exploration.

L'accès au lac terminal se fait par un petit talus (4 m) de terre noire, humide et glissante.
La grotte est aménagée pour le tourisme et des escaliers descendent jusqu'avant le lac. L'éclairage se fait au moyen de bougies placées sur les escalier toutes les 3 ou 4 marches (en option).

Le siphon (78m. ;-25) débute par un lac gracieusement orné de stalactites. Ambiance yucatèque assurée ! Dès la mise à l'eau, un évasement latéral (vers l'est) bute, 22m . plus loin, à 11 sur un colmatage.

Le lac se prolonge plein sud durant 35m. avec une largeur supérieure à 10m. par endroits. Un resserrement relatif, dans une forêt de stalagmites, précède le recoupement d'une vaste galerie. On recoupe perpendiculairement un couloir orienté est dont la largeur dépasse 10m, et la hauteur 6m. .

Deux cloches surmontent ce vide noyé. Les parois sont claires et cupulées, un régal !

Le sol, recouvert d'une épaisse couche d'argile, plongé rapidement à 25. Là, une paroi s'oppose à la progression. La suite est en plafond, dans une fracture qui se prolonge en étroite cheminée, remontée jusqu'à 11, vue à 8 après une baïonnette latérale.

Nous n'avons pas trouvé d'autre prolongement dans ce siphon qui a pourtant fière allure.

Observations

Un niphargus a été observé à 20 dans le siphon principal.
T° de l'eau =10°c.