divje jezero

 

Le lac sauvage

Localisation
Récit

par Frank Vasseur


Situation

La vasque se situe dans la vallée de l'IDRIJCA, au sud d'IDRIJA. Le site est pointé sur les cartes au titre d'une curiosité naturelle. Il s'agit d'un site classé et protégé qui demeure néanmoins en libre accès.

Historique

1957: Première plongée dans Divje jezero (le lac sauvage) par B.RUPNIK et M.STRAUS. Au fond du lac, ils découvrent une large entrée de galerie noyée explorée sur 10m.

1969: Les membres de la D.Z.R.J.S. (Société d'explorations souterraines de Ljubljana) progressent jusqu'à 90m (-38).

1972: Primoz.KRIVIC et Anton PRAPROTNIK portent à 130m (-50) la longeur de la galerie noyée.

1981: P.KRIVIC et A.PRAPROTNIK progressent jusqu'à 200m (-83).

1995: Durant les recherches pour retrouver un plongeur noyé dans Divje jezero, T.VRHOVEC (Club de plongée Norik Sub) descend à -101,3. Lors d'une plongée ultérieure, I.VRHOVEC installe un fil d'ariane dans un prolongement horizontal du passage à 100m de profondeur, et T.VRHOVEC poursuit jusqu'à -112 , à 300m de l'entrée.

Février 1996: Le plongeur suisse Olivier ISLER plonge 335m et atteint la profondeur de -122m.
« La visibilité est effectivement un gros problème. Pour moi, elle avoisinait les 3 mètres. J'ai attaché mon fil à celui de Tomo, ou en tout cas à ce qui en restait, soit à - 95 (début de la galerie subhorizontale) J'ai déroulé exactement 105 m jusqu'à mon terminus, ne voyant plus aucune trace d'un autre fil (réenroulé peut-être par Tomo ? ). Plongée en quadri 20 l (1 nitrox 40 et 3 mélanges fond), et non en RI 2000 comme indiqué par erreur, sans relais, et avec une lampe de 100 w à main (juste suffisante pour voir la suite). A voir le résultat, l'usage du recycleur pour continuer pourrait très bientôt poindre à l'horizon, ne serait-ce que pour le confort thermique... »

2000: Tomo VRHOVEC atteint -135. Il décède deux jours plus tard dans une source italienne.

Puis Luigi casati est descendu à 160m.

« Le plongeur souterrain Luigi Casati (Italie) vient de réussir une plongée à -160 dans le siphon "Divjak" .
Le "lac sauvage" (Divje jezero) près de la ville d'Idrija, en Slovénie, est bien connue des plongeurs souterrains.
Il y eut plusieurs tentatives pour plonger le plus profond possible dans le siphon et trois plongeurs y sont décédés.

Jusqu'à présent, la profondeur de -136 mètres avait été atteinte par le regretté Tomo Vrhovec, Oliver Isler qui avait atteint -122, avait franchi la cote -100.

Mais l'Italien Luigi CASATI, avec l'assistance de son vieux compagnon de plongée, le suisse Jean-Jacques BOLANZ est descendu encore plus profond.
En 25 minutes, il est arrivé à -160m, à environ 450m. de l'entrée. Il a utilisé un scooter sous-marin et de nombreuses bouteilles d'air et de Trimix (mélange composé d'Helium, d'oxygène et d'azote).

Il a passé ensuite 8 heures en décompression. Il a passé les dernières 3 heures et demies dans une cloche de décompression, au sec, reliée à la surface par un téléphone.
Le problème principal, expliquera Luigi plus tard, était l'eau très froide et la mauvaise visibilité.
On ne peut rester aussi longtemps en décompression dans une eau à 6°c qu'avec un chauffage sous la combinaison étanche et une cloche de décompression. »

Aujourd'hui, suite aux accidents mortels survenus ces dernières années, les plongées dans la source sont interdites.

Description

Le lac sauvage est une puissante étendue d'eau de 60m par 30m, enchâssée dans un obscur cirque rocheux aux parois abruptes.
L'amorce de la galerie se trouve à 15m de profondeur, à la base d'une pente de galets encombrée de troncs d'arbres.

Le conduit est d'origine tectonique et plonge régulièrement par une galerie chaotique jusqu'à -60, profondeur à la quelle s'amorce le puits terminal qui s'infléchit en un conduit incliné descendu jusqu'à 160.

Karstologie

Cette puissante émergence draine une série de dépressions caractéristiques situées sur les massifs dominants situés plus au sud. Une relation avec la région de Postojna aurait été établie.

Température: 7°.

Bibliographie

KRIVIC P.: 1970 "Potapljanje ljubljanskih jamskih potapljacev v divjem jezeru." MORE 13/2-8, RIJEKA

KRIVIC P.: 1973 "Jamsko potapljanje v Sloveniji." NASE JAME 14/3-13, Ljubljana.

KRIVIC P.: 1974a "Potapljaske raziskave izirov Ljubljanice." Proteus 36: 195-199, 232, Ljubljana.

KRIVIC P.: 1974b "Podvodne raziskave Divjega jezera." Idrijiski razgledi 19: 16-21, Idrija.

KRIVIC P.: 1975 "Nove raziskave sifonov v porecju Ljubljanice." NASE JAME 17: 123-135, Ljubljana.

KRIVIC P.: 1976 "Slap boka pod Kaninom." Proteus 38: 331-335, Ljubljana.

SMERDU R.: 1981 "Podzemlje Divjega jezera pri Idriji." Proteus 44: 73, Ljubljana.

KRIVIC P., PRAPROTNIK A., SMERDU RADO: 1983 "Potaplajaske raziskave divjega jezera." NASE JAME 25: 7-10, Ljubljana.

 

 

par Maxime de Gianpietro

 

 

 


par Frank Vasseur

 

 

 

par Maxime de Gianpietro