Projet Ardèche 2004

GROTTE DE SAINT MARCEL

BIDON, ARDÈCHE

par Philippe Brunet


 

Les explorations d'AVENS de mai et début juillet 2004 ont permis de topographier 1803 m de galeries dont 933 mètres de première dans le réseau 5 de Saint Marcel.

Le 21/05/04 Plongée de l'amont du N6. Ce siphon est atteint en entrant par l'AVEN DESPEYSSE puis au tiers de la traversée vers l'entrée naturelle, en bifurquant sur le N6. 80 m de puits et un ramping de 80 m de long aboutissent sur une rivière exondée de 95 m. L'amont est plongé sur 416 m, arrêt à -38 m, soit 78 m au delà de la plongée précédente. Le vieux fil (Poggia?)est déchiqueté, les étiquettes flottantes sont rassemblées par paquet de 5 ou 6 lorsque sur des angles de la paroi. Cette première a réuni les 3 principaux clubs explorant Saint Marcel.

Plongeur et topo: Philippe Brunet, assistance: Fred Bonacossa, Fred Roux, Xis Depin (AVENS) Marc Faverjon, Michel Bozon, Fred Bouzol (SCSM) Xan Drevet, Bernard Thomassery, Michel S et Gilles Rousson (SGF).

Le 3/07/04 Plongée du siphon aval du N6. Nous avions déjà plongé ce siphon en 1998 sur 200 m. Un détendeur et un manomètre se déclarant forfait, il n'y aura pas de relais. 600 m de fil sont déroulés au départ en remplacement du vieux fil de Poggia cassé et dont les étiquettes sont parties. L'escalade qui avait arrêtée Poggia en 1995 (« escalade en mixte à prévoir ») est franchie. Une faille déchiquetée de 15 m de long redonne sur le siphon. Arrêt après 300 m de première à 680 mètres du départ pour - 22 m. Au retour topo de 600 m de galeries et nettoyage du vieux fil, plongée de 2 h 40.

Equipement Despeysse le 28 juin : rémy Helck (RESSAC), Plongeur et topo: Philippe Brunet,  assistance: Fred Roux, Fred Bonacossa, Philippe Brenu, Pascal Mirleau, Nicolas Ecarnot,

Fin sortie matos et déséquipement N6 le 4/07/04 : co jeune FFS (Colin BOYER, Cédric AZEMAR, Marielle BOUCHERLE, Stéphane EMMER, Emilie LAGOEYTE, Gabriel DESFEUX, Philippe DESFEUX, Abel HERY, Marc FAVERJON, Bertrand HAUSER, Rémi VILLALONGUE, Rémy HELCK).

Le 17/07/04 N6 Plongée du siphon aval du N6. Manque de spéléo pour le portage, tout le monde portera des kits lourds! Un relais 7 litres est utilisé jusqu'au franchissement de la partie exondée. Un bi 10 litres 230 bars est prévu pour la suite. Le terminus du 3 juillet est atteint en 17 minutes, le siphon remonte à - 15 avant de redescendre puis d'osciller avant de décider de s'enfoncer par des puits successifs. La galerie ovale de 4 m de large pour 3 m de haut dans une belle roche claire, ressemble fortement à celle que j'ai explorée de 1995 à 1997 par le réseau A. (terminus à 700 m dont 400 à - 57, fin dans un puits à 31m). La jonction est faite après 258 m de première à 938 m du départ, là où notre topographie le prévoyait. Plongée de 2 h 40. Au retour, 177 m de topo sont levées sur un affluent amont exploré par poggia. Lors du portage du sortie, une bouteille fait une chute de 40 m dans un puits malgré le passage de la longe autours du col de la bouteille (mousqueton de portage ouvert sur un passage de fractio). TPST 13 heures. Equipement du N6 le 11 juillet, PhB + Xis Depin (AVENS), plongeur et topo: Philippe Brunet,  assistance: Fred Roux, Rémi Boisson; Marc Faverjon, Anne Cholin, Michel Bozon (SCSM),

La rivière de Saint Marcel entre le N6 et le regard affluent du réseau A fait 1625 m, du N6 jusqu'à la suite exondée vers la rivière de Bidon, la rivière mesure 1845 m.

Le 6/07/04 à l'ouest du réseau 5, plongée de l'amont de la rivière de la cadière. L'accès se fait par le réseau 3 puis par le P70, avant d'atteindre la rivière des gras. Le siphon 1 (258 m 18) doit être rééquipé car le fil a disparu sous des dunes de sables. La rivière exondée de 248 m qui fait suite (h 8 m x l 6 m) est toujours aussi vaseuse. 100 m sont rajoutés dans le S2, arrêt sur autonomie à 378 m de l'entrée du S2. Plongée compliquée par la turbidité de l'eau et l'aspect déchiqueté de la galerie (lame de corrosion, cloche de dissolution, hauteur de 5 à 6 mètres avec sans doute des arrivées = eau froide).

Le 13 juillet 04 dans le réseau PHILIPPE, galerie des captures, 200 m de galeries post siphon complète le réseau, arrêt sur rien!

Plongeur et topo: Philippe Brunet,  assistance:  le 3 juillet 04, co jeune FFS (Sébastien BUCAMP, Clémence DELPECH, Marielle BOUCHERLE, Cyril SIMPERE, Franck DAVID, Jean-Philippe TOUSTOU, Mickaël POULET, Rémy HELCK), le 13 juillet, Christophe Laporte, Fred Roux, le 15 juillet fin sortie bouteilles :Fred Roux, Rémi Boisson, Philippe Brunet.

Dans la grotte Deloly, qui est le deuxième accès naturel au réseau de Saint Marcel, jonctionné en mai 2003, 50 mètres supplémentaires ont été toporaphiés dans les premiers 100m. Ce diverticule en rive gauche présente un magnifique exemple de chenaux de voute.

Topographie : Grégory Médina et Philippe Brunet.

Merci à tous ceux qui permettent de poursuivre la construction du puzzle. Le "vieux" convie les "jeunes" quand ils veulent à la suite des explos.

Le réseau de Saint Marcel totalise plus de 47 500 m au 20 juillet 2004. Ces explorations débutées en 1994 par AVENS font partie d'un projet d'étude du canyon de l'Ardèche et comprend des plongées dans plusieurs autres sources (Dragonière, Castor,). Un article de synthèse sur le réseau 5 (ou noyé) de Saint Marcel est en cours pour Spélunca).

Philippe Brunet

ph.brunet@free.fr

AVENS